C’est la plus grande escroquerie – après la dette usuraire – de tous les temps. Le confinement ne marche pas sur le covid19, mais pire encore, il cause des millions de morts vu l’impossibilité d’accès aux soins et la pauvreté grandissante due aux restrictions sanitaires.


Analyse de modélisation pour les pays d’Afrique subsaharienne.

Vue d’ensemble
Une nouvelle analyse de modélisation réalisée par l’OMS et ses partenaires envisage 9 scénarios de perturbation potentielle de l’accès aux principaux outils de lutte contre le paludisme pendant la pandémie dans 41 pays, et l’augmentation des cas et des décès qui pourrait en résulter.

Dans le scénario le plus pessimiste, dans lequel toutes les campagnes de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide sont suspendues et l’accès aux médicaments antipaludiques efficaces est réduit de 75 %, le nombre estimé de décès dus au paludisme en Afrique subsaharienne en 2020 atteindrait 769 000, soit le double du nombre de décès signalés dans la région en 2018. Cela représenterait un retour aux niveaux de mortalité dus au paludisme observés pour la dernière fois en l’an 2000.

Les graphiques peuvent également être téléchargés au format PowerPoint

Téléchargement : ici


World Health Organization

23 avril 2020