Cette affaire fort embarrassante relève du tragi-comique puisqu’il s’agit quand même d’un avion de chasse français qui s’est écrasé alors même que le président de la république Emmanuel Macron effectuait une visite officielle en Égypte et qu’il était venu chez le dictateur et criminel égyptien Sissi négocier des ventes d’avions de chasse Rafale ! Ce qui est encore plus inquiétant c’est le blackout total des médias français autour de ce crash, ce qui démontre encore une fois qu’il existe un « cerveau unique » qui chapeaute l’information française et qui fait en sorte que toutes les rédactions qu’elles relèvent de la télé, de la radio ou de la presse-papier, se mettent toutes au diapason pour ne pas publier une info ! C’est factuel, c’est vérifiable par tous et cela démontre que la presse nationale et la caste journalistique, hormis quelques cas très rares, pensent de la même façon.


Mediapart est en mesure d’affirmer qu’un Rafale s’est crashé en Égypte, lors de la visite d’Emmanuel Macron à Abdel Fattah al-Sissi, fin janvier.

Cet événement, sur lequel Le Caire et Paris gardent le silence, est d’autant plus embarrassant qu’Égyptiens et Français sont en pleines négociations pour la commande de douze appareils du même type. En perspective : un imbroglio diplomatico-économique.

Lundi 28 janvier 2019. Il est peu après 13 heures. Au Caire, Emmanuel Macron en visite d’État en Égypte, sort d’un entretien avec son homologue Abdel Fattah al-Sissi. C’est une visite compliquée : alors que l’Élysée avait annoncé la signature d’une avalanche de contrats pour près d’un milliard d’euros, plusieurs ne seront finalement pas signés ou contre toute attente transformés en simples protocoles d’accord. […]


Arthur Herbert – Médiapart