Le-garde-des-Sceaux-porte-plainte-pour-diffamation-contre-un-avocat


On croyait, selon les propres mots de Monsieur Urvoas, que la justice française était très mal en point et qu’elle manquait cruellement de moyens, il la décrivait sinistrée. Il nous expliquait qu’il manquait des ramettes de papier pour imprimer les jugements dans certains tribunaux ! Pourtant, il n’a rien trouvé de mieux que d’attaquer un avocat déjà en justice pour une affaire grave de faux conseil de discipline. Il suffisait de laisser instruire cette affaire pour prouver que Me Dangléhant avait tort, c’était très simple à faire ! Pourtant, le garde des sots a préféré encombrer encore plus les tribunaux avec une énième affaire et prouver par son  comportement qu’il se passe des choses troubles, très troubles.

Soutien total à Me Dangléhant François, avocat persécuté par une hiérarchie qui cumule les erreurs et les fautes, ce qui ne peut continuer de la sorte, sans susciter la colère populaire.


Jean-Jacques Urvoas a déposé plainte vendredi contre l’avocat François Danglehant. Celui-ci avait notamment comparé la cour d’appel de Paris aux tribunaux de Vichy.

Le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas a déposé plainte vendredi pour diffamation contre un avocat de Seine-Saint-Denis pour ses propos envers des magistrats dans des vidéos diffusées sur internet, a annoncé dimanche le ministère de la Justice.

Défenseur de Dieudonné. Cet avocat, non cité dans le communiqué, est François Danglehant, connu pour avoir défendu le polémiste controversé Dieudonné et sous le coup d’une interdiction d’exercer la profession pendant cinq ans, a précisé une source proche du dossier. Le ministre lui reproche d’avoir « tenu publiquement des propos diffamatoires à l’encontre de plusieurs magistrats de l’ordre judiciaire », a indiqué le ministère de la Justice. « Jean-Jacques Urvoas tient à défendre les magistrats et l’ensemble de l’institution judiciaire mise en cause par ces propos diffamatoires, les assure de son entière confiance et du respect de leur statut et de leur indépendance », a-t-il ajouté.

Les « sections spéciales » de Vichy. Inscrit au barreau de Seine-Saint-Denis, François Danglehant a été suspendu « pour son comportement envers le bâtonnier et ses confrères lors d’une instance disciplinaire », a-t-il précisé. Parmi les propos incriminés, selon la source proche du dossier, ceux qu’il a tenus devant la cour d’appel de Paris dans une vidéo datée du 3 mars 2016, où il évoque à propos de cette affaire « une justice de type sections spéciales comme sous le régime de Vichy », […]