Le nombre d’or est la preuve factuelle définitive et non discutable d’une volonté créatrice puissante car sa répétition dans des créations aussi diverses que les plantes, les animaux, la galaxie… ne peut être due au hasard. Seul ceux doués d’intelligence peuvent comprendre.


Le nombre d’or est une proportion, définie initialement en géométrie comme l’unique rapport a/b entre deux longueurs a et b telles que le rapport de la somme a + b des deux longueurs sur la plus grande (a) soit égal à celui de la plus grande (a) sur la plus petite (b) c’est-à-dire lorsque :

\frac{a+b}a=\frac ab.

On le désigne par la lettre grecque (phi) en hommage au sculpteur grec Phidias (né vers 490 et mort vers 430 avant J.C) qui décora le Parthénon à Athènes. C’est Théodore Cook qui introduisit cette notation en 1914.