C’est parfaitement dit et c’est d’une grande violence. Aujourd’hui, il est quasiment impossible de faire accepter aux élites putrides de la France moribonde que l’on puisse être musulman pratiquant tout simplement. Cela va à l’encontre de la doxa qui de toute façon a tout détruit de ce qui restait de traditionnel et de spirituel dans la société, imposant cette modernité criminelle et suicidaire. On peut ajouter que le discours de M. Burgat (IREMAM) décrit parfaitement le complot des élites médiatico-politique en citant l’exemple de Chalghoumi, on ne dit rien d’autre.
Il faut ajouter à cela que c’est bien la société française qui a abandonné ses valeurs millénaires (religion, famille, pudeur, mariage, sexe,…) et non les musulmans (du moins certains). Il est donc curieux de faire payer à ces derniers les renoncements et trahison des premiers. Chacun fait ce qu’il veut de sa vie, mais il est hors de question de reprocher aux traditionalistes les abandons et incompréhensions des progressistes actuels. Que chacun assume ses choix jusqu’au bout.


Version complète de l’intervention :