Les sectateurs de ce prédateur sexuel vont encore une fois crier au complot en utilisant la seule stratégie qu’il leur reste, celle de la pleurniche et de la victimisation. À aucun moment ils ne vont se poser la question qui compte : comment est-ce possible de se présenter comme un prédicateur musulman et d’avoir autant de rapports sexuels adultères avec autant de femmes !



Déjà mis en examen pour deux autres viols, le quinquagénaire conteste ces nouvelles accusations.

Tariq Ramadan a été mis en examen pour le viol de deux autres femmes, identifiées l’an dernier par l’enquête, au terme de son interrogatoire jeudi au tribunal de Paris, a appris l’AFP auprès de son avocat.

Ces deux femmes, interrogées comme témoin par les policiers en février 2019, ont été identifiées sur des photos retrouvées dans l’ordinateur de l’islamologue suisse de 57 ans, qui conteste toutes les accusations. Il était déjà mis en examen pour deux viols depuis le 2 février 2018.


Photo d’illustration : Tariq Ramadan. – AFP

RMC

La rédaction avec AFP
13 février 2020