Cette vidéo explique parfaitement comment est perçu le Ramadan en France et comment il a été dévoyé. Il est évident que nous assistons à une vaste opération de sécularisation de l’islam, en s’attaquant notamment au quatrième pilier de cette noble religion — le Ramadan – avec la volonté clairement affichée de le réduire à une sorte d’Halloween étalé sur 30 jours, au cours desquels les marchands du temple s’emploient à fourguer aux musulmans paumés, toutes sortes de produits aussi futiles que nocifs pour leur santé, contre monnaie sonnante et trébuchante, avec pour seul souci de fructifier un business en pleine expansion, un créneau des plus porteurs.
Il est consternant d’observer le comportement de l’écrasante majorité des musulmans qui, un mois à l’avance, entament déjà les préparatifs destinés à faire de ce mois sacré, des occasions de rencontres conviviales où l’on fait ripaille et bombance dès le coucher du soleil. Les veillées prolongées sont autant d’heures amputées du temps de sommeil, ce qui se répercutera, bien entendu, sur le rendement au travail, les noceurs passant leurs journées à bayer aux corneilles et à se frotter les yeux, devant les rayons ployant sous le poids des friandises et des préparations culinaires de toutes sortes. Souvent, les yeux sont plus gros que le ventre et les poubelles seront le lieu de destination finale des reliefs et parfois des plats pas même entamés. Et pourtant, l’islam n’a-t-il pas, avec les mots les plus sévères, mis en garde contre le gaspillage ?
Est-ce cela l’islam ? Est-ce cela le Ramadan ? Ô que non !


« Si les serviteurs savaient quelle est la valeur du mois de Ramadan, ils souhaiteraient que l’année entière fût Ramadan ». Hadith prophétique.


Cette frénésie de consommation fait que l’on se soucie très peu de la qualité des produits achetés. On se contente de l’étiquetage halal alors que nous savons tous que ce label ne signifie plus rien, si ce n’est tromper abusivement les clients musulmans. N’a-t-on pas retrouvé des fibres musculaires de porc dans des préparations dites halal ?
Tout le monde sait que la bouteille de soda Coca Cola est nocive pour la santé, tant par son colorant que par l’acide orthophosphorique qui lui confère le goût acidulé tant prisé. Sans compter que le fabricant de ce poison entretient des liens étroits avec l’entité sioniste scélérate et que tout l’argent reçu des musulmans servira à financer la mauvaise cause (sans parler des dattes…).
Pendant 30 jours, le musulman vit dans l’illusion d’être roi. Il est choyé de toute part et on crée même à son intention un environnement oriental, comme si l’islam devait être cantonné au seul Orient. Bizarrement, on fait appel à des hôtesses qui, pour une fois, peuvent se coiffer du foulard dit islamique. Étrange conception d’appréhender les choses de l’islam. Le foulard est interdit 11 mois de l’année et célébré durant 30 jours.
Toute cette débauche d’attention n’est que le résultat d’une opération commerciale d’envergure visant à remplir les caisses des multinationales.
Au premier jour du mois suivant, le lendemain de la fête, le musulman se grattera la tête. Il redeviendra ce qu’il a toujours été, un citoyen de seconde zone, interdit de foulard et suspect de terrorisme. Il priera dans les caves, aura du mal à trouver un job ou un logement à louer. L’écolier n’aura pas droit au repas de substitution, son père ou sa mère n’accèderont jamais à une responsabilité politique. On l’accusera de voler les petits pains au chocolat de ses camarades !
Ce statut social dégradé et humiliant, le musulman l’a mérité. Il l’a mérité parce qu’il n’a pas su se faire respecter. Il n’a pas su mettre ses actes en conformité avec les prescriptions du noble Coran. Les Écritures Saintes n’ont jamais permis aux adeptes de l’islam de veiller jusqu’aux aurores, à se goinfrer et à faire la nouba. L’islam est la religion du juste milieu qui appelle à se nourrir pour vivre et non à vivre pour manger.
Le mois de Ramadan doit être identique aux autres mois en terme d’activité et de production. Il ne doit s’en distinguer que par un accroissement des pratiques religieuses (prières surérogatoires), dans une atmosphère apaisante riche en exercices spirituels, le jeûne étant lui-même un de ces exercices.
Les vertus du jeûne ont toujours été reconnues par les médecins. Le Docteur André Gernez le recommande une fois par an dans le cadre de la prévention des cancers. Toutefois, pour en tirer le meilleur bénéfice, il est clair que le jeûne ne devra être rompu que par un repas frugal.
Il est essentiel de préciser que le jeûne en islam ne porte pas exclusivement sur la nourriture. Durant ce mois sacré, le musulman doit faire preuve de retenue en surveillant son langage, sa tenue, son regard qui doit être pudique et vide de toute concupiscence. C’est cela l’islam.
Quant au pèlerinage à la Mecque — cinquième pilier du dogme — il faut rappeler qu’il s’agit du grand pèlerinage qui a lieu une fois l’an et qui coïncide avec l’Aïd-El-Adha (l’Aïd du Sacrifice). Les autres pèlerinages (Omra ou petit pèlerinage) ont lieu toute l’année et sont devenus une industrie touristique pratiquant des prix prohibitifs incompatibles avec l’esprit de l’islam.
Les musulmans modernes se tiennent donc fort éloignés de ces prescriptions, pourtant rigoureuses. Ils vivent en copiant des traditions qui n’ont strictement rien à voir avec la religion. C’est dans ce sens qu’à maintes reprises, j’ai affirmé qu’il n’y avait pas de musulmans, ni même d’islam en France.
Et pourtant, les islamophobes crieront que l’islam a envahi la France, alors que ce sont eux qui ont tout fait pour réduire la pratique de l’islam à des comportements d’un paganisme fort éloigné de cette sublime religion. Ce sont également eux qui ont précipité la France dans l’état de décrépitude dans lequel elle se trouve aujourd’hui dans tous les domaines. Les musulmans n’ont absolument rien à se reprocher sur cette question et on ne peut les rendre responsables de l’absence de croissance.
On fera malgré tout appel aux musulmans de façon périodique, surtout à la veille des grands rendez-vous électoraux, pour solliciter leurs voix. Tout le monde voudra s’ériger en protecteur des musulmans. SOS Racisme, le PS, l’UMP-LR et maintenant le FN labellisé LGBT Rose-Marine.
Ceux qui ont voté PS à la dernière présidentielle, ont-ils conscience d’avoir cautionné le mariage pour tous et la théorie du genre ? Ils ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas puisqu’il s’agissait d’un des soixante engagements de Hollande. À présent, c’est la droite et le FN qui lancent des clins d’œil en direction des musulmans en les appelant à voter utile. Le FN va jusqu’à utiliser des organisations satellites œuvrant, avec l’aide de harkis de seconde génération, à charrier le vote musulman et à le détourner à son profit. Quand les musulmans se réveilleront-ils enfin de leur torpeur et décideront-ils de prendre leur destin en main ?

Bon Ramadan à tous.