Que peut bien passer par la tête de cet imam délinquant pour faire des bourdes pareilles et salir l’islam de cette manière ? On a déjà parlé de lui sur ce site étant donné qu’il avait défendu mordicus Tariq Ramadan en expliquant que quelle que soit la situation, coupable ou non, Ramadan reste un frère en islam !

Mais cet imam s’est illustré par une autre affaire le concernant, une grave affaire judiciaire puisqu’il a été condamné en appel à trois mois de prison avec sursis. Monsieur Khattabi et son épouse étaient poursuivis pour « escroqueries aux prestations sociales », « travail dissimulé » (toilettes funéraires payantes), « blanchiment de fraude fiscale » et enfin « recel de prestations sociales » !

Le prétexte avancé par Khattabi à propos de cette invitation serait de comprendre l’expérience d’incarcération de Ramadan. En ce qui nous concerne, on aimerait bien comprendre l’expérience d’une condamnation en appel à de la prison avec sursis d’un imam comme lui qui se doit d’être irréprochable et exemplaire ! Alors que l’islam est la cible d’une propagande extrêmement violente quasi quotidienne, il ne manquait plus que ce type d’imam pour aggraver encore plus la situation et faire passer les musulmans pour des sauvages son cœur.

Quant à nous, nous invitons tous les musulmans dignes de ce nom, si cette conférence se maintient, à s’y rendre en nombre afin de dénoncer cette escroquerie, cette mascarade qui n’a que trop duré



L’islamologue est attendu le 28 décembre prochain pour une conférence de fin d’année à la mosquée Aïcha de Montpellier.

La venue du professeur ne manque cependant pas de faire réagir : celui-ci est toujours mis en examen pour « viol » et « viol sur personne vulnérable ».
« Conférence de fin d’année : le sens des épreuves personnelles et collectives ». L’affiche est placardée sur de nombreuses bâtisses de l’agglomération montpelliéraine. L’événement ? C’est le professeur Tariq Ramadan qui l’anime. Face à l’islamologue : une levée de boucliers, et pour cause sa venue dans la préfecture héraultaise fait parler.Dans les faits, Tariq Ramadan est toujours mis en examen pour « viol » et « viol sur personne vulnérable ». Le professeur avait même été placé en détention provisoire, pendant neuf mois, de février à novembre 2018. Depuis, l’islamologue est en liberté conditionnelle. Pas de quoi arrêter l’imam montpelliérain Mohamed Khattabi, à l’origine même de l’invitation de Tariq Ramadan. En 2018, celui-ci avait diffusé de nombreuses vidéos de soutien au professeur inculpé pour viol. Il dénonçait alors un « lynchage médiatique ».

« Savoir ce que ces épreuves ont changé pour lui »

« Le nom de Ramadan crée des remous certes. On n’a rien à gagner dans cette invitation. Mais comme il sort d’une année difficile avec emprisonnement notamment, nous voulons savoir ce que ces épreuves ont changé pour lui, dans son comportement, sa façon de penser, de voir la religion et de la pratiquer aussi. Ça doit reformater l’esprit », confie l’imam devant les caméras de France 3. Selon la chaîne, Mohamed Khattabi…

 


Robin Serradeil

La Dépêche

18 décembre 2019