Cela fait des décennies que ça dure et que les rapports scientifiques fournis – afin de légaliser la vente de poisons en tous genres – le sont par les grandes firmes qui vendent ces poisons ! Pour ce faire, ces grandes multinationales vont payer et corrompre les politiciens responsables de l’autorisation ou pas de ces produits. C’est aussi simple que ça, cette supercherie démocratique a été totalement corrompue par l’argent.
Dans les Tontons Flingueurs, Lino Ventura faisait allusion aux CO*S bien sûr.  Mais vous allez voir que cette réplique sied aussi bien aux LOBBYISTES !

Une toute nouvelle étude scientifique annonce – sans rire – que les sucres allégés (aspartame, saccharose, sucralose et consorts) n’ont de conséquences néfastes pour la santé. Les bras m’en tombent car des dizaines d’autres travaux scientifiques prouvent exactement le contraire. Alors j’ai lu cette étude en détails : une tartine de 15 pages en anglais (je vous mets le lien en bas de ce message si vous voulez y jeter un œil). [1]

À première vue, cette étude respecte tous les codes de la recherche scientifique crédible et rigoureuse.

Et c’est vrai qu’à la fin de cette lecture, vous pourriez bien croire que les édulcorants artificiels sont bons pour la santé ! Ou tout du moins, qu’ils sont sans danger.

Vous venez d’être victime d’une manipulation sordide !
Car cette étude en apparence sérieuse a été financée par… COCA COLA !
Pour découvrir la supercherie il faut aller tout en bas du document et lire ce minuscule paragraphe

Traduction de la première phrase : «  Intertek Scientific & Regulatory Consultancy (A.R.L. et A.R.) ont reçu le soutien financier du Calorie Control Council. » C’est donc ce Calorie Control Council (CCC) qui a financé l’étude. Très bien mais alors c’est quoi le Calorie Control Council ?On retrouve son site officiel ici : caloriecontrol.org. Il ressemble à un site banal de conseils en santé et en nutrition
Tout cela a l’air de tenir la route et donne du crédit à l’étude que je viens de lire.

Je décide quand même de creuser encore un peu et je regarde qui sont les membres de ce Calorie Control Council (CCC).
Et voilà la liste des membres sur laquelle je tombe !

ABIC International. Ajinomoto Health & Nutrition North America, Inc. Archer Daniels Midland Company. Beneo Group. Cargill. Cellmark USA. The Coca-Cola Company. Cumberland Packing Corp. Keurig Dr Pepper. DSM Food Specialties. Decernis. Galam, Ltd. Grain Processing. HB Natural Ingredients. Heartland Food Products Group. JMC Corporation. Matsutani America. PepsiCo Inc. PureCircle. Roquette America, Inc. San Fu Global. Sensus America. Tate & Lyle. [2] On dirait une page du bottin mondain de BIG FOOD, l’industrie agroalimentaire ! Pas besoin de vous présenter Coca Cola ni Pepsi mais saviez-vous par exemple que JMC Corporation est le plus gros vendeur mondial de saccharine, un des édulcorants les plus dangereux ? Ou que Cargill et DSM ont annoncé en novembre dernier un partenariat stratégique afin de prendre, eux aussi, une part du marché juteux des édulcorants ? [3] Cette nouvelle étude financée par le Calorie Control Council (CCC) et qui veut faire croire que les édulcorants sont sans danger tombe à point nommé pour eux, vous ne trouvez pas ?

Pas besoin d’avoir une boule de cristal pour deviner la suite

Le Calorie Control Council et les services communication de toutes ses entreprises membres vont relayer les résultats de cette étude. Ils vont s’immiscer sournoisement dans les rouages du pouvoir sous la forme respectable de « communiqués de presse » dans les médias, les agences internationales, européennes et gouvernementales. D’ailleurs sur le site du CCC, on trouve sans surprise un « espace presse » avec des dizaines de communiqués qui promeuvent des informations aussi scandaleuses que : « Des allégations récentes non fondées établissant un lien entre les sodas et des problèmes de santé » – ou encore – « Un grand corpus scientifique souligne les avantages des édulcorants hypocaloriques pour la santé ». [4] Bref, dans le monde de BIG FOOD et du Calorie Control Council, les édulcorants – c’est la santé !

Voilà pour ce cas d’école de manipulation scientifique par BIG FOOD

Et peu importe si toutes les autres études disent le contraire. En effet, à peine un an avant la publication de cette étude fallacieuse, des scientifiques du Centre for Healthcare Innovation de l’université de Manitoba, au Canada, avaient eux effectué une évaluation d’une envergure sans précédent sur la dangerosité des édulcorants artificiels. Là, vous allez voir que c’est du sérieux sur le plan de l’éthique et de la science. D’abord, ce centre de recherches est financé majoritairement par des donateurs privés ou publics donc, sans aucun lien direct avec l’industrie agroalimentaire. Ensuite, leur travail a porté sur un total de 37 recherches (7 essais cliniques menés pendant environ six mois et 30 études de cohorte réalisées sur une dizaine d’années) comprenant plus de 400’000 PARTICIPANTS ! – quand je vous disais qu’il existe encore des scientifiques sérieux.

Qu’est-ce que ces chercheurs ont retiré de ce travail dantesque ?

Je vous le donne en mille : ils ont (re)découvert ce que l’on savait déjà depuis longtemps ! À savoir que sur le long terme, la consommation d’édulcorants artificiels augmente les risques de surpoids et d’obésité, d’hypertension, de syndrome métabolique, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. [5] Ce VERDICT sans appel contre les édulcorants artificiels est tombé en juillet 2017. Du coup, les industriels de l’agroalimentaire – BIG FOOD – veulent étouffer l’affaire et sauver leur peau par le biais de l’étude fallacieuse qu’ils viennent de financer par l’intermédiaire de leur Control Calorie Council. Cela paraît tellement gros qu’on a du mal à y croire. Mais comme vous le savez maintenant : « Les lobbyistes, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. » Faisons suivre ce message autour nous. Restons connectés.

Bien à vous,

Jacques Legrand,Alliance Internationale pour la Défense des Médecines Naturelles (AIDMN)

P.S. : plus de 75 000 personnes ont signé notre grande pétition nationale contre la mise à mort des médecines naturelles.

Si vous ne l’avez pas encore fait, cliquez ici pour en savoir plus.