Quelle belle brochette d’ex-copains écolos, super sympas et soucieux de la planète et du sort de l’Humanité : un Placé,  condamné par la justice pour avoir tenu des propos extrêmement violents alors qu’il était en état d’ébriété ; un Baupin ayant échappé à la justice pour de nombreuses accusations d’agressions sexuelles uniquement via la prescription ; enfin un ministre du gouvernement Macron, de Rugy qui, pour sa part, a battu, sans vergogne et sans jamais rougir, le record mondial de parjures  ! Si vous vous demandez pourquoi ces gens sont ensemble, c’est peut-être par ce qu’ils se ressemblent !

Mais ce qui reste le plus choquant c’est la présence parmi eux de Madame Véronique Massonneau qui, en tant que femme aurait dû être plus sensible au scandale sexuel Denis Baupin ! D’autant que ce dernier n’a fait qu’aggraver son cas en ayant eu l’outrecuidance d’attaquer en justice pour « diffamation » toutes ces femmes qui ont osé parler !


Si Denis Baupin n’a pas assisté aux audiences du procès en diffamation qu’il a intenté après les accusations de violences sexuelles le visant, il a tout de même revu certains anciens collègues d’EE-LV la semaine dernière.

Selon un confidentiel du Figaro ce matin, l’ex-député écolo a été invité à un dîner organisé par François de Rugy, actuel ministre de la Transition écologique. Parmi les autres invités : l’ancienne élue EE-LV Véronique Massonneau et l’ex-secrétaire d’Etat Jean-Vincent Placé. Un dîner « amical et convivial » selon un participant cité par le Figaro. La même semaine, plusieurs personnes ont témoigné au cours du procès, dont Cécile Duflot, racontant avoir été agressée sexuellement par l’ancien député en 2008.

Photo d’illustration : Denis Baupin –  AFP

« Chez Pol »  –  Libération