Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Les petits arrangements de Raphaël Glucksmann sur son passé libéral
À la une

Les petits arrangements de Raphaël Glucksmann sur son passé libéral 


Superbe vidéo qui démontre à quel point le produit marketing Raphaël Glucksmann est une terrible supercherie, une nouvelle escroquerie de gauche pour contrer le méchant et ultralibéral Macron ! Cette façon de lancer du néant et mettre au devant de la scène n’importe quel guignol opportuniste est la pire insulte faite au peuple, mais il faut bien que les marionnettistes comprennent que leur jeu fonctionne de moins en moins, ils risquent d’être déçus pour la prochaine fois…


La tête de liste aux européennes soutenu par le parti socialiste a été un peu plus proche d’Alternative libérale qu’il ne le dit.

Une vidéo en témoigne.

Dans un article publié hier sur CheckNews, nous confirmions que Raphaël Glucksmann, ne s’est pas présenté aux élections législatives de 2007 sous les couleurs du parti Alternative Libérale, contrairement à ce qu’affirment certains opposants.

Interrogé lors de la conférence de presse de son mouvement Place Publique, celui qui mène désormais la liste soutenue par le parti socialiste aux élections européennes du 26 mai prochain avait nié en bloc toute proximité avec le petit parti ultralibéral : « Je n’ai jamais eu ma carte, ni été candidat, ni rien. »

Répondant à CheckNews, il enfonçait le clou en jurant n’avoir jamais même eu l’idée d’une telle candidature : « En 2007, je n’ai jamais voulu ou même envisagé d’être député, ni national ni européen d’ailleurs », insistait-il.

Le fondateur d’Alternative libérale, Édouard Fillias, candidat à l’élection présidentielle de 2007 racontait à CheckNews une histoire un peu différente : « Raphaël [Glucksmann] était bien candidat, mais s’est retiré peu de temps avant le dépôt des candidatures. » 

Parole contre parole, donc. Nous n’avions jusqu’ici accès, pour trancher, qu’à une courte vidéo, abondamment coupée, d’une réunion de septembre 2006 exhumée par le site Les Crises, où Fillias lance : « Je vais passer la parole à Raphaël Glucksmann qui sera candidat pour Alternative libérale ».

Un malentendu, selon l’intéressé. « Quand ils m’ont présenté comme futur candidat, j’ai ensuite insisté pour que ce soit retiré, s’était justifié Glucksmann auprès de CheckNews. Le fondateur pensait sûrement que tous les intervenants présents allaient être candidats. Mais ce qui est sûr, c’est que je ne l’ai jamais été ! » L’actuelle tête de liste aux Européennes ajoutait : « J’ai été invité par un ami engagé sur la question de la dépénalisation du cannabis et je me suis retrouvé qu’avec des gens de la droite libérale, qui daubaient sur la Sécu. Ça n’a jamais été mes positions ! » 

« Voilà pourquoi je pense que nous serons utiles »

Sauf que dans son entièreté, la vidéo de la conférence de presse d’Alternative libérale, que nous avons retrouvée, bat quelque peu en brèche la version de Glucksmann. CheckNews a pu visionner ce document, où quatre cadres du mouvement déroulent leur programme. Ensuite, Édouard Fillias passe la parole au « candidat » Glucksmann…

 


Photo d’illustration : Raphaël Glucksmann, fondateur du parti Place publique, le 29 janvier à Paris. Photo Albert Facelly pour Libération

Libération

Service Checknews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :