Vous comprenez maintenant quelle est la mission de cet ultralibéral décadent au service des banksters, celui de privatiser la France et de vendre ses entreprises les plus lucratives comme c’est le cas depuis des décennies maintenant. Comble de la folie, ils vendent même les entreprises qui font des bénéfices très importants, ce qui est un non-sens économique. L’État gagnerait beaucoup plus d’argent en gardant dans son giron ces entreprises, c’est une évidence.


L’État a finalement décidé la cession de ses participations dans ADP (ex-Aéroports de Paris), la Française des Jeux et Engie. 

Le gouvernement veut en profiter pour relancer l’actionnariat populaire.

Le gouvernement sort enfin du bois. Après des semaines de tergiversations, le gouvernement a décidé ce mardi de lancer la plus importante vague de privatisations depuis dix ans.  Le projet de loi Pacte , qui sera présenté lundi prochain en Conseil des ministres, affichera bien un volet consacré à la cession de participations de l’État dans ADP (ex-Aéroports de Paris), la Française des Jeux et Engie. Dans une interview accordée aux « Echos »…[…]


Renaud Honoré – Les Échos