C’est la même chose pour les médias, ils excluent, voire diabolisent, toute parole critique contre cette vaccination hasardeuse. C’est ainsi que fonctionne la démocrassie française en 2021 !


Pose ta dém’

Emmanuel Macron en a un peu gros de la cacophonie gouvernementale et des couacs à répétition. Alors, sur la vaccination, le chef a été clair, mercredi dernier, lors du séminaire gouvernemental. « Outre le Premier ministre, trois membres du gouvernement seulement sont autorisés à parler de la vaccination : le ministre de la Santé [Olivier Véran], la ministre déléguée à l’Industrie [Agnès Pannier-Runacher] et le porte-parole [Gabriel Attal] », a-t-il intimé à son gouvernement, selon des propos rapportés par Sud Ouest dimanche. Et Macron d’assortir son courroux d’une menace de licenciement-remaniement des mauvais élèves en bonne et due forme : « Si j’en entends un autre en parler dans les médias, je suis à sa disposition pour recevoir sa lettre de démission.» Une pique à peine voilée au ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui avait un peu rapidement annoncé 26

[…]


Photo d’illustration : Après avoir promis 26 millions de vaccinés d’ici l’été, Jean-Baptiste Djebbari, ici à la gare de Lyon le 5 novembre, s’est fait recadrer par le chef de l’État. Photo Benoît Tessier. Reuters

Chez Pol 

Libération

18 janvier 2021