macron_beltrame
Emmanuel Macron est revenu sur le meurtre de Mireille Knoll lors de l’hommage national rendu au gendarme Arnaud Beltrame. –

Non Monsieur Emmanuel Macron, rien ne vous permet d’affirmer de façon péremptoire que l’assassinat de cette pauvre dame présente un caractère antisémite pour deux bonnes raisons essentielles que vous devriez connaître puisque vous êtes, depuis peu, président de la république : le principe de la présomption d’innocence et celui du secret de l’instruction. Par cette simple phrase, vous arrivez à bafouer deux grands principes de l’État de droit, sans même ciller !


Emmanuel Macron a déclaré ce mercredi lors de l’hommage au gendarme Arnaud Beltrame, que l’octogénaire Mireille Knoll, brûlée et poignardée vendredi, a été « assassinée parce qu’elle était juive ».