macron-jeanne-d-arc-jpg_3534585_660x281


 Devant une telle clownerie, comment ne pas en déduire et se rendre compte que le pays va vraiment très mal ? Qu’un Emmanuel Macron, le bankster rothschildien, pion de Minc et d’Attali, vienne se présenter comme le défenseur de la tradition chrétienne royaliste en se revendiquant de Jeanne d’Arc, est un comble. Si seulement elle était là, il ne fait aucun doute qu’elle commencerait par s’en prendre à lui… Les intonations de sa voix lors de son discours sont d’un ridicule affligeant mais les médias trouvent quand même le moyen d’en parler. On nous rétorquera que même les frontistes actuels sont républicains, LGBT et francs-maçons ; ce qui explique que tout est possible en France aujourd’hui, même l’immonde.


Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a rendu hommage à Jeanne d’Arc dimanche à Orléans. Valérie Pécresse, présidente Les Républicains de la région Ile-de-France, a estimé lundi sur France Info que « Jeanne d’Arc, quand elle a été en capacité de faire, elle a fait des choses. »
« Il n’y a pas de hasard, Emmanuel Macron-Jeanne d’Arc, homme-femme providentiels, on sent bien la parallèle que toute le monde essaye de faire et lui [Emmanuel Macron-NDLR] le premier. La différence entre Jeanne d’Arc et Emmanuel Macron c’est que Jeanne d’Arc quand elle a été en capacité de faire, elle fait des choses », a-t-elle estimé.

« Emmanuel Macron est au gouvernement de la France. Il a été conseillé économique de François Hollande. C’est quoi son bilan ? Qu’a-t-il fait ? Si je voulais faire une plaisanterie, mais l’heure n’est pas tellement à la plaisanterie, je dirais que Jeanne d’Arc a bouté les Anglais hors de France mais Emmanuel Macron n’a pas réussi à faire revenir les Français d’Angleterre », a-t-elle ajouté.