Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

Les fausses grâces, par Lotfi Hadjiat 

Au commencement, les portes de la grâce étaient ouvertes. Peu à peu, les excès entraînèrent les souillures. Vint alors le temps où les portes se refermèrent en restant toutefois à peine entrouvertes, on pouvait les ouvrir si telle était notre volonté. Puis, la corruption et la dépravation fut telles que les portes se fermèrent, toutefois avec quelque effort soutenu on put encore les ouvrir. Vint ensuite le temps où les portes fermées ne purent s’ouvrir qu’avec des clés. Puis il fut difficile de trouver les clés, elles se firent de plus en rares.

À la une

Le Maharal de Prague, par Lotfi Hadjiat 

Dimanche dernier dans le métro, la rame où je me trouvais s’arrête soudain. En plein tunnel. Le conducteur nous informe alors que « suite à un accident de voyageur la rame est arrêtée pour un moment », et nous « remercie de notre compréhension ». Un type au foulard rouge s’emporte : « Ils nous emmerdent, bordel ! Ils peuvent pas se suicider ailleurs ! Ou aller bosser ! Fainéants ! ». Les passagers dans le wagon ne réagissèrent pas beaucoup.

Eco & Finance

À quoi ressemble l’avenir de l’économie islamique ? 

Déjà que la finance islamique d’aujourd’hui n’a d’islamique que le nom puisqu’elle pratique l’usure en cachette, nous allons vous expliquer ce que sera la finance islamique de demain. C’est une finance tout à fait classique qui pour s’inscrire dans la mondialisation sera obligée de pratiquer tous les excès des banksters. Croire une seconde que la finance islamique pourra être morale et respectueuse du dogme islamique relève de de la folie.