Scandale sanitaire et magouilles politico-financières au plus haut niveau de l’état belge. Non seulement le marché public a été donné sur la base de faux documents mais les masques étaient dangereux pour la santé (dioxyde de titane…).


Un mandat d’arrêt européen a été émis à l’encontre de Laurent Hericord, administrateur-délégué de la société Avrox.

La justice française examinera son extradition vers la Belgique le 12 mai prochain, apprend « Le Soir ».

 


Photo d’illustration : Laurent Hericord (à gauche) et Brice Erniquin, deux dirigeants de la société luxembourgeoise Avrox. – Dominique Duchesnes.

Xavier Counasse

Chef du service Enquêtes

Le Soir [Belgique]

5 mai 2021