C’est ce même AIG, un des plus gros assureur au monde, qui voulait déposer plainte contre l’état US pour l’avoir sauvé en 2008 qui se retrouve encore une fois dans le rouge !!! Il est de plus en plus évident que ces superstructures de 200.000-300.000 salariés ne sont que des tigres en papier, des châteaux de cartes très dangereux pour l’économie et qui fragilisent la société.