Après un silence de plus de trois semaines dicté par une posture clairement attentiste, voilà que ces messieurs se déterminent enfin en obéissant à l’opportunisme politicien qui les caractérise, prenant clairement le parti du système et appelant au dialogue dans le calme. Pourquoi ne se sont-ils pas exprimés dès le début des revendications citoyennes, pourtant fondées et légitimes ? Comment peut-on faire confiance à celui qui a détruit la Libye en engageant la France dans une guerre qui ne la concerne pas ?