Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Propaganda

L’islamophobe Boualem Sansal prochain prix Goncourt 

Comprendre la politique et les ruses subversives des clowns au pouvoir peut s’avérer beaucoup plus efficace qu’une boule de cristal. Du coup, il est très aisé d’affirmer que le Goncourt de cette année ira à Boualem Sansal, le très médiocre pseudo écrivain algérien islamophobe. Il en faudra toujours un bougnoule pour cracher sur les siens afin que le système se donne de la légitimité, un genre d’honnêteté intellectuelle qu’il n’aura jamais ; c’est le rôle que joue par exemple une Zineb El Rhazoui dans feu Charlie hebdo. Et plus ils sont médiocres, plus le système les adoubera et soutiendra, c’est magique. Le titre du dernier livre de Sansal, 2084, suffit seul à prouver qu’il n’a pas d’idée, pas de créativité et qu’il ne fait que surfer sur une vague, celle de la haine de tout ce qui est pour Dieu, de toute tentative de spiritualiser ce monde moderne décadent. Ah ces littérateurs de pacotille ! On aurait dit des médecins urgentistes réanimateurs dans un morgue ; ils croient tous sauver cet Occident déjà mort ! Ce n’est plus d’un massage cardiaque dont à besoin ce monde mais d’une prière mortuaire. À bon entendeur.