Décidément, les révélations se multiplient et se succèdent à propos de Monsieur Yann Moix. Il s’agit cette fois-ci de son film à succès Podium, sorti en 2004 chez Fidélité Production.

Nous avons récemment diffusé sur ce site et en exclusivité les 3 numéros de sa bande dessinée négationniste, raciste et antisémite Ushoahia. Mais devant le fait avéré, Monsieur Yann Moix n’a pu nier l’évidence. En 2018, nous avons également réalisé l’interview de Monsieur Paul-Éric Blanrue dans laquelle cet historien réputé révélait qu’une cinquantaine de pages du roman « Naissance » de Monsieur Yann Moix, prix Renaudot 2013, avaient été empruntées à des textes écrits en commun avec Monsieur Moix pour une série télévisée qui ne vit jamais le jour. Monsieur Blanrue a connu de très près M. Yann Moix puisqu’ils furent amis intimes pendant une dizaine d’années.

Cette fois-ci, nos informations se rapportent au film franco-belge Podium qui présentait en tête d’affiche Monsieur Benoît Poelvoorde (M. Paul-Éric Blanrue y apparaissait dans un caméo en sosie d’Elvis Presley). Sur la fiche Wikipédia du film on apprend que le scénario est de MM. Yann Moix, Olivier Dazat et Arthur-Emmanuel Pierre, et qu’il est conçu d’après le roman éponyme de Monsieur Yann Moix paru en 2002 aux éditions Grasset. Le film a réalisé 3,4 millions d’entrées et le roman s’est vendu à plus de 30 000 exemplaires et fut présélectionné au prix Goncourt.

Sauf que, dans toute cette histoire, il y a comme un hic, puisque le scénario primitif du film aurait, selon nos informations exclusives, été « emprunté » à un certain Philippe M., professeur de langues étrangères à Orléans ! C’est ce fameux personnage dont Monsieur Yann Moix a parlé, sans citer son nom, lors de son interview chez M. Ruquier lors de la rentrée littéraire de 2019, en expliquant qu’il l’avait aidé à écrire l’ignoble revue « Ushoahia ». M. Philippe M., ami d’enfance de Monsieur Yann Moix, n’avait pas été signalé comme auteur sur le scénario original du film, ce qui a eu pour effet de le rendre furax. En coulisses, il avait décidé de demander réparation de ce dommage en harcelant Monsieur Yann Moix par des courriers qui ont obligé ce dernier à négocier. Finalement la société Fidélité Production aurait consenti à lui payer une forte somme pour son travail effectué en amont, mais il n’a pas été crédité au générique pour des raisons aisément compréhensibles.

Il semblerait que Monsieur Philippe M. , coauteur d’Ushoahia et de Podium, eût été, dans sa jeunesse, proche du GUD et du Front national.



Deux sources différentes nous ont confirmé cette information qui n’est pas anodine et contribue à une meilleure compréhension de la personnalité étrange de Monsieur Yann Moix.

Nous sommes également en mesure de révéler que le second film de M. Yann Moix, Cinéman, sorti en 2009, avec comme interprète principal M. Franck Dubosc, a été inspiré par l’attraction du parc Disneyland Paris nommée CinéMagique, créée en 2002. Dans les deux cas, l’idée est la même, un homme traversant l’histoire du cinéma et parcourant de nombreux films classiques. Chacun peut s’en rendre compte en visionnant les captures écrans que nous publions. Il ne s’est même pas creusé les méninges pour trouver un titre original ! Est-ce que le flop de ce film est lié justement à son manque d’originalité d’autant que 16 724 205 de spectateurs ont vu – de 2002 à 2017 – CinéMagique de Disney !

La question lancinante des sources et de l’originalité du travail de M. Yann Moix se pose avec de plus en plus d’insistance… d’autant que nous travaillons sur une autre affaire qui risque de faire mal.



Vidéo de P.-É. Blanrue :