Ainsi sont structurés les discours mensongers et trompeurs des candidats. Surfant sur la vague actuelle, Sarkozy veut une loi qui interdise le port du burkini,. Il sait qu’il ment, il en est conscient, parce qu’il ne peut pas ne pas savoir qu’une telle loi ne peut exister en France, ni même en Europe, car fondamentalement anticonstitutionnelle. Et pourtant, cela ne le gêne nullement, il trompe ses électeurs potentiels en jouant sur les tensions et les émotions, comme s’il avait identifié la solution aux problèmes des Français. Il n’en est pas à son premier mensonge et les semaines et mois à venir seront, sans nul doute, riches en opportunités semblables. S’il n’était interdit aux avocats et aux hommes politiques pour les raisons évidentes que nous évoquons justement, il remporterait haut la main le concours du plus grand mensonge, seul succès à sa portée.