Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

Macron et Merkel copieusement hués à Aix-la-Chapelle ! 

Il est difficile de savoir ce qui est plus grave. Qu’un président se fasse hué dans tous ses déplacements au cri de « Macron démission » ou bien qu’il fasse semblant que tout se passe à merveille en offrant aux gens un large sourire car il sait qu’il est filmé et que les caméras sont toutes exclusivement tournées vers lui et pas sur le public ?! Vous remarquerez d’ailleurs qu’ils sont tous réglés sur la même fréquence en arborant fièrement le même sourire hypocrite.

À la une

Texte intégral et analyse du Traité franco-allemand d’Aix-La-Chapelle qui sera signé le 22 janvier 

Étant donné qu’il circule plein d’informations concernant ce traité franco-allemand d’Aix-la-Chapelle, il est judicieux et sage de le lire dans son intégralité afin de se faire une idée précise de son contenu. Une chose est certaine, ce traité a été signé de manière antidémocratique sans en parler au peuple ni en débattre à l’Assemblée nationale. Pourtant, nous vivons une période trouble de révolte des #GiletsJaunes dont la principale revendication est plus de démocratie ! Ceci démontre encore une fois à quel point Emmanuel Macron méprise le peuple français et à quel point le Grand Débat National est une mascarade !

Géopolitique

Le Pr Pierre Dortiguier sur la situation entre USA/Iran/Syrie 

Entretien vidéo avec le géopolitologue Pr Pierre Dortiguier sur la Syrie et les derniers événements notamment le retrait unilatéral de Donald Trump de l’accord international sur le nucléaire iranien qui a pour conséquence la mise en place d’une guerre économique contre les intérêts des entreprises européennes mais également d’aller dans le sens des intérêts bellicistes de l’entité sioniste scélérate et ceci encore une fois avec un mépris affolant des décisions de l’ONU ou tout simplement du droit international. Nous assistons médusés à l’installation petit à petit d’une forme de barbarie, d’une sauvagerie américaine qui impose son chaos au monde entier.

Cassandre

Les bombardements américains en Syrie divisent la communauté internationale 

Assurément, la sentence cinglante du Général Võ Nguyên Giáp à l’adresse de l’impérialisme américain, le qualifiant de « mauvais élève » est plus que jamais d’actualité. Ainsi, Super Trump, comme l’a surnommé l’inénarrable Grosal, celui dont la victoire a été célébrée par le comparse de ce dernier, le Grand Radin de France, Dieudonné M’bala M’bala en sabrant le champagne, vient de bombarder la Syrie, une décision prise unilatéralement, sans même se couvrir du parapluie onusien et au mépris du droit international le plus élémentaire, en brandissant, comme l’a fait Colin Powel en 2003, le prétexte de l’arme de destruction massive, l’anthrax en l’occurrence à l’époque, et, aujourd’hui, en pointant du doigt l’arme chimique. En brandissant le prétexte de l’arme chimique, Super Trump, le désormais gendarme du monde, a voulu jouer sur l’émotionnel et faire vibrer la fibre sentimentale, tant cette arme fait frémir d’effroi les peuples du monde entier, car un esprit déserté par la raison et envahi par l’émotion, qui aurait à comparer un bilan de 1000 morts par bombardements aériens et un autre de 80 morts par arme chimique, condamnerait plus sévèrement le second, même s’il a été le moins destructeur. La question qui mérite d’être posée avec acuité est de savoir quel intérêt aurait eu un Bachar Al Assad d’utiliser une telle arme dans la conjoncture mondiale actuelle. Cela reviendrait à se tirer une balle dans le pied et à s’attirer les foudres de la communauté internationale. Nous n’avons jamais été un soutien de Bachar Al Assad mais notre esprit critique et notre sens du discernement nous empêchent de nous engouffrer comme des moutons de Panurge dans cette voie sans issue. Trump, un homme d’affaires milliardaire, incapable de gérer un pays comme les États-Unis d’Amérique, est confronté à des problèmes internes incommensurables et cette affaire se présente à lui, comme par hasard, en lui offrant le prétexte idoine d’un appel à l’union sacrée. D’ailleurs, l’ex-ambassadeur britannique en Syrie,Peter Ford a déclaré dans une interview accordée le 5 avril 2017 à Sky News, que Bachar Al Assad n’était pas l’auteur des attaques chimiques [ici]