Ces 1100 milliards d’€ ne concernent qu’une partie minime des injections de monnaie de singe dans l’économie européenne. Il faut y ajouter toutes les autres productions de planches à billets réalisées depuis la crise des subprimes de 2008. Pourtant, la crise y est toujours, encore plus grave qu’avant ; le chômage explose, le coût de la vie augmente… rien ne va plus. Comment expliquer cela ?