Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Réseaux & Lobby

Doc choc : « Les armées secrètes de l’OTAN » – L’OAS et le terrorisme 

Deux points à approfondir après la vue de ce documentaire choc. Primo, il faut bien comprendre que la violence politique sous sa forme terroriste actuelle, est une technique usitée, aussi bien par les Arabes musulmans que par les Européens chrétiens ou autres. On comprend aujourd’hui que le dénominateur commun entre tous ces criminels et assassins de civils que sont l’OAS et Daech,est l’OTAN/CIA/MI6. Secundo, on remarque l’extraordinaire finesse de la stratégie, faire passer des traîtres à la nation, agents de la CIA/MI6, pour des patriotes français ! C’est assez rusé, diabolique et ça marche lorsque l’on croit au père Noël.

Politique

La nouvelle O.A.S. ! par Pierre Dortiguier 

L’arrestation spectaculaire du général Piquemal par la gendarmerie a ce trait théâtral qui échauffe les esprits et réveille les héros en pantoufles que sont de nombreux croisés d’aujourd’hui désireux de constituer cette armée secrète de libération de la France islamiste dont entretient, dans une vidéo, l’ex-gendarme Stan Maillaud, et qu’il a rencontrée, il y a plusieurs années, et comme son ancêtre nord-africaine est toujours bercée par la nourrice nord-américaine ! De même que nos patriotes d’hier se lançaient à l’assaut de leurs adversaires européens ou de leurs propres sujets coloniaux ou mandataires, comme en Syrie, révoltés, avec la chair à canon qu’ils voulurent, en perdant pied au Maghreb transplanter sur le sol français, ceux du temps des migrations encadrées par les O.N.G d’outre Atlantique se font fort de lancer, sous le faux drapeau du patriotisme, à grands coups de Marseillaise, une lutte d’éradication des immigrés récents ou anciens vivant en France. Ce projet peut paraître utopique, et néanmoins correspond à une géopolitique U.S. et alliée d’affaiblir l’Europe en répandant, non plus comme sous l’Internationale communiste, les Soviets partout, mais le feu de la lutte intestine dans tous les foyers de cohabitation de deux ou plusieurs populations, individuellement, mais non collectivement enracinées.