Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Eco & Finance

Emprunt obligataire en Algérie : plus de 461 milliards de dinars de « prêt usuraire » ! 

Reprenons les choses pas à pas depuis le début. Un emprunt obligataire est un emprunt réalisé, dans ce cas précis, par l’état auprès du peuple et qui est assorti d’un taux d’intérêt garanti. Ce qui signifie, en clair, que l’état algérien pratique l’usure (le Ribâ) à grande échelle en y associant son peuple qui croit bien faire. Agissant ainsi, il s’expose, selon les textes coraniques connus de tous, à l’annonce d’une guerre de la part de Dieu. C’est à peine croyable et pourtant c’est la situation économique actuelle de l’Algérie qui s’est « modernisée » (sic) pour se calquer sur le modèle mammonique en cours.

Politique

Voyoucratie : la vice-présidente (PS) de la Région Occitanie condamnée pour abus de confiance 

La racaille politique continue de dilapider les biens de l’état et de le piller, avec une justice plus que conciliante, étant donné qu’elle n’écopera que d’une amende ridicule sans même l’inscription de la condamnation sur le casier judiciaire. En d’autres termes, cette racaille politique continuera d’officier à son poste avec les responsabilités qui y sont attachées. Quand un Français d’origine maghrébine se fait coincer, il est traité d’islamo-racaille (on se demande bien pourquoi, d’ailleurs) et jeté en prison. Quand un politique français, dit de souche, se fait coincer pour avoir détourné des sommes gigantesques, il ne fera pas de prison, quasiment jamais, et ne se fera pas non plus traiter de maçonnico-racaille ! Curieuse différence de traitement ; pourtant, le second est mille fois plus dangereux que le premier, il suffit de voir l’état de la France…