Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

Blancheur et perdition, par Lotfi Hadjiat 

En ces temps de mondialisme gloubiboulguesque dévastateur, l’attachement à son ethnie est une chose compréhensible, mais l’obsession de la race pure m’a toujours laissé perplexe. En particulier, l’obsession de la race blanche pure. Prenez par exemple un Bernard Lugan. Ce type plaide inlassablement la séparation des races, comme si cette séparation était la solution à tous les problèmes humains. Soucieux de séparer Berbères et Arabes, Lugan est même parti chercher un gène propre aux Berbères, le gène de la berbérité en quelque sorte. Demandez-lui de régler le problème du Proche-Orient et il commencera par chercher le gène de la « palestinité » et celui de la « juivité ». Que ne cherche-t-il le gène de l’idiotie…

À la une

L’ost-racisme juif, par Lotfi Hadjiat 

Parviendra-t-on un jour en France à penser le racisme, à le penser sans passion ? C’est la réflexion que je me fais en suivant cette affaire Morano, la Pucelle de Nancy qui veut bouter les musulmans hors de France pour en sauver la race blanche chrétienne (puisqu’elle s’en réclame, rappelons que De Gaulle avait bien dit « chrétienne », et non « judéo-chrétienne »). Le problème de Morano, c’est que cette ex-groupie du nabot de Neuilly n’a pas de Charles VII, ou plutôt, qu’elle veut être son propre Charles VII. Jehanne de Domrémy qui s’en remit à son Roy était finalement plus raisonnable que Nadine de Nancy. Ah !… Jehanne d’Arc, la France éternelle, Saint Louis, Philippe le Bel, Philippe Auguste, Bouvines… toutes ces merveilles que Nadine rêve de ressusciter dans son petit cœur, c’est mignon. Vouloir sauver les magnifiques églises et cathédrales françaises de leur démolition républicaine ne me semble pas raciste du tout. Mais désigner les musulmans comme ennemis du Christ, c’est pire que du racisme, c’est de l’ignorance, ignorance qui remonte à Charlemagne et toujours active aujourd’hui ; Jésus-Christ étant, comme chacun ne le sait pas, ni plus ni moins, le Messie en islam (le Mahdi étant celui qui annonce et accompagne le retour du Christ-Messie, toujours en islam).