sarkozy-politique-fiscale


Comment les militants de l’UMP font-ils pour faire semblant de croire encore à ce clown ridicule ? C’est un réel mystère qu’il faudrait sérieusement étudier dans les universités, par les plus grands spécialistes : comment peut-on être si nombreux à avoir autant tort ?


Nicolas Sarkozy a été entendu vendredi dernier, sous le régime de l’audition libre, dans l’enquête Bygmalion sur le financement de sa campagne de 2012, a donc révélé Le Monde, ce que confirme à son tour l’AFP.

Pour rappel, les enquêteurs soupçonnent un système de fausses factures pour dissimuler un dépassement du plafond légal des dépenses de campagne. But de la fraude : la prise en charge par l’UMP d’environ 18,5 millions d’euros de dépenses de campagne pour éviter qu’elles n’explosent le plafond autorisé de 22,5 millions d’euros et ne soient rejetées par le Conseil constitutionnel, ce qui avait quand même été le cas. Petite chronologie si tout ça vous est sorti de la tête.

Le Figaro.fr