Œufs et cholestérol : la fin d’un mauvais procès

Cela fait des décennies que les scientifiques affirment que l'œuf est dangereux pour le cholestérol !

103
PARTAGES
2.6k
VUES

Voici encore une fois la preuve que la science médicale moderne est totalement corrompue et d’une profonde stupidité. Cela fait des décennies qu’on nous rabâche que l’œuf est très mauvais pour la santé, du moins en excès, car il fait augmenter le cholestérol et que ce dernier est très dangereux et expose aux maladies cardio-vasculaires, une des premières causes de mortalité dans le monde. Puis, d’un coup, comme par magie, le même œuf n’est plus dangereux, on nous apprend que c’est l’inverse ! C’est à se demander comment vont faire tous les médecins nutritionnistes qui affirmaient l’inverse hier ? Cela fait 60 ans qu’ils se trompent et pourtant ils avaient la possibilité de savoir que c’est faux avec tous les appareillages ultramodernes que les médecins et autres chercheurs possèdent depuis longtemps. Mieux encore, faut-il rappeler à nos lecteurs que le cholestérol lui-même est essentiel à la vie de l’être humain car c’est la molécule précurseur de tant de vitamines essentielles.



Consommé partout dans le monde depuis des millénaires, l’œuf a des qualités nutritionnelles exceptionnelles.

Non content d’être riche en protéines, vitamines et oligo-éléments, il est de surcroît peu calorique, facile à préparer et d’une utilisation variée – sans parler du fait qu’il reste un produit bon marché.

Pourtant sa consommation reste encore aujourd’hui relativement limitée comparativement à d’autres produits du règne animal. En moyenne les Français consomment 220 œufs (environ 11 kg) par an, contre 84,5 kg de viande. Cela s’explique par une mauvaise réputation tenace, née dans les années 1980, où il fut accusé à tort d’augmenter le cholestérol au niveau sanguin…

Il est certes vrai que l’œuf est un aliment riche en cholestérol : pour 100 g d’œufs (équivalent à deux œufs), on trouve dans son jaune une teneur de 398 mg. Pour autant, des études ont démontré qu’il n’augmente pas le cholestérol lorsque nous en faisons une consommation raisonnable et lorsque celui-ci est intégré dans des plats de qualité.

Le bon et le mauvais cholestérol

Avant de voir en détail ses qualités, voyons ce qu’il en est de son principal « défaut » : la présence de ce fameux cholestérol.

Le cholestérol provenant de l’alimentation n’est pas un problème en soi… Ce dont il faut se méfier, c’est de notre taux de cholestérol sanguin.

Avoir trop de cholestérol sanguin (hypercholestérolémie) est un des facteurs de risques cardiovasculaires, pouvant mener à des morbidités liées aux plaques d’athéromes qui se développent à l’intérieur des vaisseaux sanguins.

L’hypercholestérolémie se mesure selon le terme de cholestérol total, qui inclut les taux de « mauvais » (LDL-c) et de « bon » cholestérol (HDL-c), ainsi qu’un cinquième du taux de triglycérides. Ce taux est habituellement inférieur à 2 g/l. Un taux de cholestérol LDL est considéré comme normal lorsqu’il est inférieur à 1,6 g/l. Si le patient présente un ou plusieurs facteurs de risque (par exemple, un homme de plus de 50 ans), cette valeur limite est de 1,3 g/l. Au-delà, des mesures thérapeutiques sont prises.

Cela étant posé, pourquoi le cholestérol alimentaire n’est-il finalement pas si important ? Parce que le cholestérol de notre organisme est fabriqué pour 70 % de manière endogène par le foie – 30 % seulement proviennent de l’alimentation. Son excès est éliminé par excrétion biliaire.

Qu’il soit d’origine alimentaire ou endogène, cette molécule est indispensable à la bonne santé de notre organisme. Il sert notamment à la formation :

  • de la vitamine D,
  • de plusieurs hormones : celles du stress (ex. : le cortisol), ovariennes (progestérone, œstradiol), testostérone,
  • des membranes cellulaires, où il est nécessaire à leur fluidité.

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?