Déjà le CICE ou crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi n’a apporté absolument aucune compétitivité pour la France et n’a créé absolument aucun emploi ! C’est déjà bien de débuter par ces deux réalités. Mais là où c’est extrêmement vicieux c’est quand vous vous rendez compte que les grandes entreprises du CAC 40 ont été 0,02 % quantitativement à bénéficier du CICE, elles ont réussi in fine à s’accaparer près de 30 % de la masse totale, un peu plus de 5 milliards d’euros ! Et la raison principale de cette anomalie mathématique est encore plus insultante, elle réside dans le fait que ces très grandes entreprises sont celles qui ont le plus de salariés les moins bien payés ! Ce qui ne les a pas empêchées de distribuer 57 milliards de dividendes !


Quelque 57,4 milliards d’euros ont été redistribués aux actionnaires l’an dernier, selon une étude. 

Le CAC 40 se porte bien, merci pour lui. En 2018, les entreprises cotées à l’indice de la Bourse de Paris ont reversé 57,4 milliards d’euros à leurs actionnaires, un montant inédit depuis dix ans, indique une réalisée par les auteurs de La Lettre Vernimmen.net citée par Les Échos mercredi 9 janvier.

Signe que la crise financière semble digérée, cette somme globale est en augmentation de 12,8% par rapport à 2017 et de 62% par rapport à 2009, où elle était au plus bas. Les quarante entreprises qui composent cet indice ont par ailleurs toutes versé un dividende à leurs actionnaires l’année dernière, une première depuis que Vernimmen.net compile ces données. Trois d’entre elles seulement ont en revanche réduit la distribution de ces dividendes. Il s’agit d’Engie, Technip et Carrefour.

Total, champion des dividendes

Les entreprises championnes du retour aux actionnaires se nomment Total, Sanofi et BNP Paribas, qui leur ont respectivement versé 10,1 milliards, 4,8 milliards et 3,8 milliards d’euros. « En ajoutant AXA, LVMH, L’Oréal et Schneider, il ressort donc que 7 entreprises contribuent à hauteur de 51 % des fonds redistribués », relèvent Les Échos.

Le journal souligne que les membres du CAC 40 ont également racheté beaucoup plus d’actions à leurs actionnaires que l’an passé.

 

Photo d’illustration : Le logo de Total, au forum économique de Saint-Pétersbourg (Russie), le 25 mai 2018. (RAMIL SITDIKOV / SPUTNIK / AFP)

avatarfranceinfo

France Télévisions