anne-hidalgo
La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, à Washington, le 17 novembre 2016.

Voici à quoi peut servir un lobby sioniste puissant, à faire taire les aspirations et revendications populaires en prétextant des risques de troubles à l’ordre public, de l’antisémitisme ou je ne sais quelle autre absurdité. Ceci est un rappel aux naïfs, aux imbéciles, aux décérébrés, aux dégénérés… pro-palestiniens qui osent encore voter pour les traîtres du PS !


La maire de Paris a jugé vendredi que la manifestation prévue ce samedi « reprend les pires clichés antisémites » et qu’elle pourrait « provoquer de graves troubles à l’ordre public ». 

Le mot d’ordre ne passe pas. Dans une série de tweets publiés vendredi après-midi, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a demandé à la préfecture de police de Paris d’interdire une manifestation anti-israélienne, qui réclame la « séparation du Crif et de l’État », prévue samedi, à 14h, place du Châtelet, dans la capitale. « Cet appel reprend les pires clichés antisémites qui existent et il est susceptible de provoquer de graves troubles à l’ordre public », justifie l’édile.



Une demande qui fait écho à son opposante des Républicains, Nathalie Kosciusko-Morizet, et à celui du Conseil représentatif des institutions juives de France lui-même, qui a saisi Matignon sur le sujet. « Il apparaît clairement que leur message présente toutes les caractéristiques du mouvement d’incitation à la haine envers la communauté juive et insinue directement que le CRIF, donc les juifs, gouverne ce pays à son profit au détriment du reste de la communauté nationale», écrit le président de l’institution, Francis Kalifat.

Une manifestation « déclarée et prévue »



Contactée par Le Parisien, la préfecture de police de Paris n’a pas souhaité commenter la demande d’Anne Hidalgo, mais a affirmé que la manifestation était « déclarée et prévue ». Sur le site des organisateurs CAPJPO-EuroPalestine, on peut toutefois lire que le rassemblement a été déplacé de la place Edmond-Michelet à celle du Châtelet. […]

Yahoo news – Source : Le Parisien