L’ordre des médecins récidive avec un deuxième communiqué publié le 6 août, le lendemain de la décision du Conseil constitutionnel. Il rappelle qu’il est contre le refus de soins des patients non vaccinés car c’est contraire à toute la déontologie médicale. Il faut bien entendu utiliser ces 2 communiqués pour poursuivre  en justice systématiquement tous les médecins qui enfreindraient cette règle fondamentale. Ne pas hésiter à déposer plainte auprès du Conseil de l’ordre mais également au niveau des tribunaux judiciaires pour discrimination et refus de soins.