L’information est choquante au plus haut point ! Alors que la capitale cumulait les incendies et les blessés par centaines, le Premier ministre a trouvé le temps d’aller festoyer avec sa famille et ses amis pour son anniversaire. On sait maintenant qu’à la veille de la Révolution française Marie-Antoinette n’a jamais parlé de « brioche » – expression totalement inventée par Jean-Jacques Rousseau – mais l’histoire retiendra que le Premier ministre de la France Édouard Philippe fêtait son anniversaire alors que Paris brûlait…


Selon nos informations, le Premier ministre, qui a eu 48 ans mercredi dernier, a fêté son anniversaire le soir du samedi 1er décembre avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement.

Mauvais timing pour Édouard Philippe, alors que les carcasses des voitures incendiées par des casseurs fumaient encore dans Paris…

Samedi soir, 1er décembre, des millions de Français hallucinaient en regardant, sur BFMTV et consorts, les scènes de chaos dont les rues de Paris étaient le théâtre en marge de la nouvelle journée d’action des gilets jaunes. Tous les Français ? Non. Un irréductible Gaulois résistait à cette atmosphère lourde et angoissante, en fêtant son anniversaire. Un certain… Édouard Philippe.

Édouard Philippe « n’est resté qu’une heure »

Ainsi, selon nos informations, le Premier ministre a fêté son anniversaire samedi soir avec une trentaine de proches, dont plusieurs membres du gouvernement, parmi lesquels Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu. « Ils sont arrivés tard et partis tôt », relève un des convives. 

Édouard Philippe a eu 48 ans mercredi dernier, le 28 novembre, et cette fête entre amis a eu lieu à son domicile privé, dans le nord du 9earrondissement de Paris, entre place Clichy et Pigalle. Pas si loin des Grands Boulevards où les casseurs sévissaient mais tout de même suffisamment pour ne pas gâcher le moment avec des bruits d’explosions.

« Cette soirée était prévue de longue date et tout était organisé non pas à Matignon mais chez lui, par son épouse », insiste auprès de Marianne un des participants, qui assure aussi que le Premier ministre, « compte tenu des événements, n’est resté qu’une heure. Il est arrivé vers 22h30 et il est reparti ensuite, après avoir embrassé tout le monde ». Un autre invité raconte : « Anniversaire loupé, Édouard était au boulot jusqu’à 22 heures 30 et il arrivé tard quand plusieurs convives étaient déjà partis. Darmanin et Lecornu partaient justement à ce moment-là ». De fait, le chef du gouvernement n’est pas resté longtemps. Vers 23h30, il s’est rendu à la préfecture de police de Paris afin de rendre hommage aux forces de l’ordre. Les chaînes d’information en continu ont retransmis son allocution à partir de 23h51…


Laurent Valdiguié – Marianne