Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Pillage de l’Algérie : une résidence d’État fantôme à 500 milliards de centimes à Tlemcen !
À la une

Pillage de l’Algérie : une résidence d’État fantôme à 500 milliards de centimes à Tlemcen ! 

C’est l’équivalent de 50 millions d’euros qui se sont volatilisés pour un projet qui n’a jamais été finalisé pour des raisons qui dépassent l’entendement ! Un nombre non négligeable de crapules ont détourné cette somme à leur profit comme vous pouvez l’imaginer. Pendant ce temps il n’y a pas d’électricité à l’hôpital de Bouira…


Le projet de la résidence d’État a été entamé en 2008 par le président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika.

La résidence qui devait être achevée avant 2011, année de « Tlemcen, capitale de la culture islamique », pour accueillir les chefs d’État et les hautes personnalités du monde, est à l’arrêt depuis 2013.

500 milliards de centimes de l’argent publique ont été consacrés à ce projet inachevé, indique le quotidien francophone El Watan. La résidence qui s’étend sur 10 hectares et devant comprendre 17 suites royales, un parcours de golf, des piscines et autres a été d’abord confiée à l’entreprise égyptienne Arab Contractor’s, avant d’être interrompue puis reprise par une société chinoise. En 2013, les travaux ont été définitivement suspendus pour des raisons qui demeurent inconnues.

Un site abandonné estimé à 500 milliards de centimes, les responsables seront-ils jugés pour ce détournement d’argent publique ?


Photo d’illustration : Tlemcen, wilaya-pilote pour la mise en œuvre du Papenpard [Programme européen de voisinage pour l’agriculture et le développement rural en Algérie] – ©D. R.

Où va l’Algérie News

24 juin 2019

Source : M.A.Y /Algerie360

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :