Voici un article très intéressant qui démontre encore une fois qu’un attentat terroriste n’est pas aussi évident que cela puisse paraître puisque la défense de Monsieur Nemmouche, le présumé auteur de l’attentat de Bruxelles, accuse les services secrets sionistes d’avoir appuyé sur la gâchette. Affaire à suivre de très près…


Après avoir été retardée par une demande de récusation, la défense de Mehdi Nemmouche présente un acte de défense de 18 pages.

La tuerie au Musée juif «  n’est pas un attentat mais l’exécution ciblée d’agents du Mossad », a asséné mardi devant la cour d’assises de Bruxelles Me Virginie Taelman, l’une des avocates de Mehdi Nemmouche, lors de la lecture de l’acte de défense.

► « Mehdi Nemmouche n’est pas la personne qui a appuyé sur la détente », affirme la défense

Pour l’avocate, il est «  grotesque et risible » de penser que le «  tueur professionnel » du Musée juif n’aurait pas utilisé la kalachnikov qui était en sa possession pour fuir les douaniers qui l’ont interpellé à Marseille.

Mehdi Nemmouche se «  fiche » par ailleurs de Mohammed Merah, qui a été présenté comme son idole, et n’avait aucune intention de devenir un martyr, selon Me Taelman. L’accusé «  a été mis en possession d’un sac dont il ne connaissait pas le contenu », affirme-t-elle.

« Le tueur ne porte pas de lunettes »

L’avocate s’en est aussi pris à la photo du tueur présentée à des amis de Mehdi Nemmouche durant l’enquête. «  Sur les images de vidéo-surveillance, le tueur porte des lunettes qu’il n’enlève à aucun moment. Or, sur la photo montrée, le tueur ne porte pas de lunettes et un visage a été reconstitué. »

La défense déplore que l’inspecteur en charge du cliché, qui a reconnu avoir joué sur la luminosité du portrait, ne soit pas appelé à témoigner devant la cour comme elle l’avait demandé. Cette «  manipulation » explique pourquoi Mehdi Nemmouche a refusé de collaborer durant l’enquête, selon son avocate.

Suivez le procès en direct

 

Photo d’illustration : © Reuters

Le Soir [Belgique]