Pyrénées-Atlantiques : le pass sanitaire n’est plus obligatoire dans cinq grands centres commerciaux

10
PARTAGES
2
VUES

Nous demandons à tous ceux qui nous lisent de multiplier les recours au tribunal administratif afin de faire sauter le pass sanitaire dans les grands centres commerciaux et démontrer à quel point les préfets piétinent l’État de droit ! Alors que le Conseil constitutionnel a été très clair, les préfets ont malgré tout tenu à imposer le pass sanitaire qui a eu des effets désastreux sur les chiffres d’affaires. C’est d’autant plus grave économiquement que la rentrée scolaire est la période de l’année la plus importante après les fêtes de Noël.



Depuis samedi 4 septembre, les clients peuvent entrer sans fournir de pass sanitaire dans les cinq établissements où il était demandé.

Les cinq centres commerciaux l’ont tous annoncé sur leurs réseaux sociaux : depuis samedi 4 septembre, le pass sanitaire n’est plus obligatoire à l’entrée des établissements béarnais Quartier Libre Pau Lescar, Leclerc Tempo et Carrefour Lescar ainsi que des établissements basques BAB2 et Ametzondo. La mesure, prise par arrêté préfectoral, était en vigueur depuis le 17 août et devait se poursuivre au moins jusqu’au dimanche 5 septembre.
C’est le groupe Carrefour qui aurait déposé un recours devant le tribunal administratif de Pau, lequel a rendu sa décision vendredi en fin de journée et a suspendu l’obligation du pass, explique le directeur de Quartier Libre Mehdi Ouada, en écho aux informations de « La République des Pyrénées ». « C’est une très bonne nouvelle mais le mal est en partie fait », déplore-t-il. Les centres commerciaux ont une baisse de chiffre d’affaires en cette période de rentrée, « la seconde quinzaine la plus forte après Noël ».
Le centre commercial ne s’est pas forcément refait une santé ce week-end, l’information n’étant pas parvenue à tous les clients. Mehdi Ouada espère surtout qu’il n’y aura pas de nouvel arrêté, grâce à un taux de vaccination plus élevé aujourd’hui. « Il y a déjà beaucoup de confusion auprès de la clientèle. »
Le masque reste cependant obligatoire.


Tiphanie Naud
Sud Ouest

5 septembre 2021

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?