Quel type de société peut mettre en avant ce genre d’individu aussi incompétent que nullissime ? Comment une société aussi médiatique peut-elle laisser passer de telles bourdes, de telles erreurs d’appréciation et continuer à l’inviter quasi quotidiennement pour lui demander des éclairages sur le monde à venir ? Sans oublier les accusations de plagiats qu’il traîne depuis longtemps !

Jacques Attali n’est-il pas la preuve de l’existence même du complot ? La preuve qu’une main invisible dirige et que son seul objectif est la tromperie, en utilisant la ruse et le mensonge. Si on ajoute à ce clown un autre pitre encore plus flamboyant en la personne de Bernard Henri Lévy – Botul pour les intimes – on comprend alors que le système est ankylosé, cerné, pris en otage par une clique dont les intérêts et l’agenda sont aux antipodes de ceux du peuple.



Quand le nullissime Attali expliquait que l’UE allait