Bayer/Monsanto va donc payer une amende énorme aux USA pour éviter les sanctions pénales malgré des dizaines de milliers de cancers chez les consommateurs US ! On le savait depuis le début, depuis des décennies et pourtant trop de temps a été perdu et beaucoup sont morts !

Pire encore, le Roundup/glyphosate est toujours vendu en France et continue de tuer des gens par milliers ! Vous pouvez l’acheter en quelques clics chez Jardiland ! Comment expliquer un tel foutage de gueule ? Comment est-ce possible légalement et scientifiquement ? Comment ce qui est considéré comme un poison cancérigène aux USA ne l’est-il pas en Europe ? Ceci ne peut s’expliquer et ne peut être rendu possible que via le travail criminel de lobbying et de corruption des responsables politiques ! Avec la complicité passive ou active des professionnels de santé qui ne disent pas grand chose malgré le scandale sanitaire !


Le géant allemand Bayer, qui a racheté Monsanto il y a deux ans, a décidé de payer « une somme astronomique » pour mettre un terme aux procédures lancées par des plaignants américains.

Une décision qui « ouvre la boîte de Pandore », commente l’avocate qui retrouve bientôt Monsanto devant les tribunaux français.

L’indemnisation de malades américains pour des affections qu’ils imputent au Roundup ouvre « une boîte de Pandore, parce que il y a des victimes dans le monde entier », a déclaré jeudi 25 juin sur franceinfo Corinne Lepage, avocate spécialisée dans le droit de l’environnement et ancienne ministre. Bayer a annoncé mercredi qu’il versera plus de 10 milliards de dollars pour mettre un terme aux procédures lancées par près de 100 000 Américains ayant souffert d’un cancer qu’ils imputent à leur exposition au Roundup, un herbicide à base de glyphosate produit par Monsanto.

« 10 milliards c’est une somme astronomique, je ne pense pas qu’il y ait des précédents, se félicite Corinne Lepage. Il n’y a certainement pas de reconnaissance de responsabilité en tant que telle. Mais quand vous acceptez de payer 10 milliards pour indemniser 100 000 victimes, c’est colossal ».

Corinne Lepage prochainement confrontée à Monsanto devant la cour d’appel de Lyon

« Pour tous les procès que nous pourrons avoir en France ou en Europe contre le Roundup et le glyphosate, c’est quand même un précédent assez génial », se réjouit l’avocate qui compte utiliser cette affaire dans un prochain procès à la Cour d’appel de Lyon. « Monsanto a fait appel d’un jugement. J’avais fait annuler une autorisation de mise sur le marché du Roundup, explique Corinne Lepage. Il y a plusieurs procédures contre le gouvernement français, et au niveau de la Commission européenne nous sommes en train d’agir aussi pour le collectif des maires anti-pesticides. Tout ça va dans le bon sens pour les victimes. »


Photo d’illustration : L’avocate et ex-ministre Corinne Lepage, spécialisée dans le droit de l’environnement , le 10 février 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

avatarfranceinfo

Radio France
25 juin 2020