Alors que les patients meurent aux urgences et que les soignants se suicident de plus en plus, la ministre de la santé demande et ordonne des fermetures de lits supplémentaire. Ces décisions politiques sont criminelles car leurs conséquences sont mortelles…