Les faits sont têtus, clairs et aveuglants : cette baisse des moyens des services d’urgence et de l’hôpital en général conduit à des morts par perte de chance ! Point. Cet argent qui manque cruellement à l’hôpital ne manque jamais pour le CAC40 qui en a largement profité avec les 40 milliards du CICE qui, au passage, n’ont produit aucune baisse du chômage . Sans oublier les profits mirobolants de Big Pharma dont les prix des médocs ne sont jamais négociés bien au contraire puisque l’on paie le même médoc 10 fois plus cher qu’en Égypte ! Tout ceci est connu, c’est un secret de polichinelle. La question à résoudre est simple : est-ce l’argent qui prédomine les politiques nationales ou est-ce l’intérêt général ?