Vous imaginez bien que Big Pharma va tout faire pour étouffer une telle découverte car elle ne rapportera pas grand chose en dividendes…


Et si la chloroquine, un médicament employé depuis des dizaines d’années dans le traitement du paludisme, pouvait être la solution pour enrayer l’épidémie de coronavirus qui s’est répandue à une vitesse supérieure hors de Chine, ces jours derniers ?

Mis sur le marché en 1934, ce remède semble en effet s’avérer « actif contre le coronavirus COVID-19, selon des tests cliniques menés sur des patients en Chine », d’après des chercheurs de la KU Leuven. […]


La Libre [Belgique]
23 février 2020