Japanese Prime Minister Shinzo Abe walks with Palestinian president during a welcome ceremony in the West Bank city of Ramallah on May 1, 2018. Abe is on a Middle East tour which will took him to the UAE, Jordan, Israel and the Palestinian territories. / AFP PHOTO / ABBAS MOMANI
© afp.

Contrairement au dégénéré Donald Trump qui n’a que faire des accords internationaux signés par son pays, comme tout bon voyou qui se respecte, le Premier ministre japonais Shinzo Abe refuse d’entendre parler du déplacement de son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.


Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a rejeté mardi un transfert de l’ambassade de son pays à Jérusalem, comme l’ont annoncé les États-Unis, lors d’une rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah en Cisjordanie occupée, a indiqué l’agence palestinienne Wafa.  

M. Abe, qui effectue une tournée au Moyen Orient, a assuré au président Abbas que son pays n’avait pas l’intention de suivre l’exemple des États-Unis, qui ont décidé de transférer le 14 mai leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, ce qui a provoqué la colère des Palestiniens, a ajouté Wafa.

M. Abe a réaffirmé le soutien de son pays à la création d’un État palestinien indépendant dans le cadre d’une solution de deux États, a également indiqué Wafa.

Le président Abbas a pour sa part indiqué que les Palestiniens demeurent « prêts à coopérer pour le succès de tout effort international pour trouver un processus politique », à condition qu’il soit basé sur le droit international et la création d’un État palestinien.

Les négociations israélo-palestiniennes sont totalement bloquées. Les Palestiniens boycottent également les émissaires américains en signe de protestation contre le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem. Cette mesure a été dénoncée par les Palestiniens et applaudie par Israël.

Shinzo Abe doit rencontrer mercredi son homologue israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem, a annoncé le ministère israélien des Affaires étrangères.


7sur7 [Belgique] – Source : Belga