Assurément, tout est faux chez papy Mytho ! Même son diplôme d’instructeur de boxe, s’il existe matériellement, est un faux. Ce diplôme n’a jamais existé pour la bonne et simple raison que j’ai pris le soin de vérifier par moi-même en m’adressant à la source, à la Fédération française de boxe (FFB) qui a répondu verbalement et par courriel à ma demande. L’enregistrement audio et la capture du courriel font foi et finiront de convaincre les plus sceptiques. J’invite donc Grosal, lui qui avait osé m’accuser d’avoir usurpé mon titre de docteur, d’imiter ma démarche que j’estime honnête et de vérifier l’authenticité de mes propres titres et diplômes, tels qu’affichés à l’écran. Pauvre type ! Tricher pour tricher, il aurait pu s’inventer un diplôme d’agrégé comme Gilles Bernheim, l’ancien Grand Rabbin de France ; ça lui aurait fait la grosse tête un certain temps, mais c’était au-dessus de ses forces. Il savait que ce n’était pas possible, lui qui n’avait même pas pu décrocher son bachot. Par contre, il est intéressant de s’interroger sur le pourquoi du choix de la boxe, le noble art par excellence. Se sachant pleutre, il voulait que son entourage eût de lui l’image du sportif accompli et du boxeur inapprochable. Rappelons que lors de son altercation avec Olivier Mukuna, Grosal a fait preuve de couardise et d’indignité. Boxeur Grosal ? Plutôt danseuse, oui !

« On peut tromper une personne mille fois. On peut tromper mille personnes une fois. Mais on ne peut pas tromper mille personnes, mille fois. »