Vue prise le 24 novembre 2006 du Zenith de Nantes, le plus grand de province avec une capacité d'accueil de 8.500 places et un budget de plus de 34 millions d'euros. Les architectes parisiens Philippe Chaix et Jean-Paul Morel, qui ont déjà oeuvré pour les Zénith de la Villette, de Montpellier et de Dijon, ont créé ce Zénith en forme de ruche ovale très modulable qui permet de mettre le dernier rang du public à 57 mètres seulement de la scène. Pendant une semaine se succèderont les concerts inauguraux du Zénith nantais avec le 2 décembre pour un premier concert rassemblant 80 artistes et musiciens de la scène nantaise avant d'accueillir le 4 décembre le groupe Placebo, le 7 Jean-Louis Aubert et Cali ou encore le 9 décembre Patrick Bruel, Francis Cabrel et Laurent Voulzy. AFP PHOTO FRANK PERRY


Un de nos lecteurs nous a fait parvenir cette analyse, fruit d’une observation attentive et prolongée des spectacles produits par « M. Dépêchez-vous », le généreux donateur du million de francs CFA au peuple palestinien martyr de Gaza.

Il a observé une baisse drastique de la fréquentation des salles, non sans relier ce constat aux nombreux reniements de l’illustre humoriste. Il écrit : « Sans polémique médiatique et sans réel soutien populaire, Dieudo ne peut désormais que péricliter, et c’est ce qui est en train de se passer peu à peu« . Il explique également les différentes astuces qui permettent de donner l’illusion de salles pleines.


Toute personne un peu observatrice étant déjà allée dans un Zénith sait que les salles sont configurables. Chaque Zénith possède le moyen de couvrir des sièges de façon plus ou moins invisible, la plupart du temps en tirant des rideaux épais donnant l’apparence d’un mur, ce qui permet de donner l\’illusion d’un Zénith complet. Ainsi, de nombreux spectacles, quels qu’ils soient, sont loin d’afficher complet tout en permettant à l’équipe la possibilité de prendre des photos d’une salle sans aucun espace vide. Stratégie commerciale de bonne guerre…



La seconde rangée en tribune, presque entièrement couverte :


1a1a1f


En 2014, Dieudo se vantait de remplir le Zénith de Nantes, de loin le Zénith pour lequel les médias lui ont fait le plus de publicité gratuite (c’est peu de le dire… J’ignore si on pourrait trouver un seul journal qui n’en ait pas parlé). Vidéo à l’appui, accompagné du témoignage de Jacky parlant de 4700 personnes (https://www.youtube.com/watch?v=E-geus9Ohaw de 4\’10 à 4\’16). Ce qui est beaucoup, moins toutefois que la capacité maximale du Zénith de Nantes qui est de 4900 en places assises et 9000 en places debout (https://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9nith_de_Nantes_M%C3%A9tropole).

En 2016, lorsque l’on compare les 2 vidéos « vue sur le public » (celle de 2016 et celle de 2014) on remarque deux choses :
– Il y a aujourd’hui des places vides, ce qui n\’était pas le cas avant.
– En 2014, on comptait une fosse, + une première rangée de carrés de tribune, + une seconde rangée de carrés de tribune. En 2016, on compte une fosse, + une seule rangée de carrés de tribune, + quelques rangs supplémentaires au-dessus, comptant des places vides. Le reste ayant été couvert, comme le montrent les images.

C’est donc quasiment toute une rangée de tribunes en moins par rapport à fin 2014, sans compter (voir les images) ce qui a été rogné sur les côtés.

La salle était-elle vide ? Certes non. Mais Dieudo s’est réellement coupé d’une bonne partie de son public, et cette fois images à l’appui (comparatif fait dans la MÊME salle, à Nantes), de source officielle (images de l\’équipe de Dieudo), sans qu\’il y ait besoin de rumeurs ou de on-dit.

(Eh l’équipe, la prochaine fois cadrez plus serré !).

Sans polémique médiatique et sans réel soutien populaire, Dieudo ne peut désormais que péricliter, et c’est ce qui est en train de se passer peu à peu.

Notons également que :
– Bien des places montaient auparavant jusqu’à 45 €. Désormais le prix maximal est de 35 €, de nombreuses places sur Paris étant à 25, et en province à 29.
– Dieudo a offert de nombreuses places gratuites pour « Les média » à la Main d’or via son Facebook, les premières semaines. Ce qui n\’était encore jamais arrivé.
– Alors qu’à la Main d’or il y avait traditionnellement 2 représentations d’affilée le samedi soir, il est de plus en plus fréquent qu’il n’y en ait plus qu’une.
– Dieudo offre des places de spectacle en lot : désormais lorsqu’on prend un abonnement payant à son site, on est assuré de recevoir une place à tous ses spectacles.
– Via sa mailing list, Dieudo a également lancé un concours pour gagner des places à tous ses Zéniths actuels !