pettersson-facebook-page.jpg quality=65&strip=all&w=780


Heureusement que l’auteur de ce massacre n’est pas un barbu car je vous laisse imaginer le tintamarre si ça avait été le cas ! Imaginez Marine et ses clowns partir en roue libre avec des dizaines de déclarations hasardeuses. Imaginez le billet radiophonique de l’escroc Zemmour ? Dommage, on a raté ça ! Mais là, rien, nada. À peine si on reprend l’info, de toute façon 95% du temps d’antenne est dédié à un accident de la route !!!
Bref, leçon du jour à retenir : un meurtre/attentat c’est toujours plus grave émotionnellement et politiquement si c’est un bougnoule qui en est l’auteur. C’est plus funky, plus rythmé, plus coloré quoi.


Elle a eu lieu jeudi dans une école de Trolhättan, à une heure de route de Göteborg. L’attaquant a tué deux personnes avant d’être abattu par la police.

Un homme masqué et armé d’un sabre a attaqué, jeudi 22 octobre, au matin, un établissement scolaire de Trollhättan, dans le sud-ouest de la Suède. Il a fait deux morts et deux blessés avant d’être neutralisé par des tirs de la police. Hospitalisé dans un état grave, l’assaillant est mort des suites de ses blessures quelques heures plus tard. Plusieurs médias affirment qu’il s’agissait d’un sympathisant de mouvements d’extrême droite radicaux. Voici ce que l’on sait du drame.

Que s’est-il passé ?

Portant un masque rappelant celui de Dark Vador dans La Guerre des étoiles, un homme a fait irruption, dans la matinée, dans une école de Trolhättan, une ville située dans le sud-ouest de la Suède. « Quand on l’a vu, on a cru à une blague. Il portait un masque et des vêtements noirs et un long sabre. Des élèves voulaient se faire prendre en photo avec lui », a-t-il raconté.

Sur cette photo publiée par le site du quotidien suédois Dagens Nyheter, on voit l’homme posant avec deux élèves dans les couloirs de l’école, quelques minutes avant l’attaque, relève Le Monde.

Les témoins décrivent des scènes de panique et de terreur lorsque l’homme porte les premiers coups de sabre. Des élèves s’enfuient tandis que d’autres se barricadent dans leurs classes. Muni de plusieurs armes, le tueur attaque alors plusieurs personnes, enfants et adultes.

Une élève de 15 ans, Aster Caridad, a raconté qu’elle se trouvait dans l’école peu après 10 heures quand « le prof nous a ordonné de rester dans la classe et nous a dit qu’une personne venait d’être tuée et d’autres blessées ». « Je suis révoltée parce que je connais personnellement les victimes, un des blessés est mon ami », a-t-elle dit.

Des images publiées sur le site Expressen montrent une foule massée devant l’école, après l’attaque, avec plusieurs ambulances et véhicules de police garés sur le trottoir.

#kronan pic.twitter.com/UbwE0YTRRl

Quel est le bilan ?

Il y a trois morts, dont l’assaillant, et deux blessés. Un enseignant a succombé à ses blessures dans l’école avant même l’intervention des secours. La deuxième victime, un élève, est décédée à l’hôpital. Un autre professeur est également grièvement blessé. Quant à l’assaillant, après avoir été « opéré pour des blessures par balles », selon l’hôpital, il est mort quelques heures plus tard.

Où cela s’est-il passé ?

Située dans un quartier populaire, l’école Kronan accueille 400 élèves âgés de 6 à 15 ans, dont un grand nombre de jeunes migrants arrivés récemment dans le pays. Un rapport de l’inspection générale de l’éducation nationale suédoise critiquait récemment l’insuffisance de ses mesures de sécurité face aux menaces extérieures possibles, et ses mauvaises conditions d’enseignement.

Ce drame rarissime dans le royaume scandinave s’est produit à Trollhättan, ville industrielle de 57 000 habitants et berceau de la firme automobile Saab, située à une heure de route au nord de Göteborg. La ville est également connue pour ses studios de cinéma dans lesquels le réalisateur danois Lars von Trier a notamment tourné Dogville. Selon Le Monde, un autre établissement scolaire, situé non loin de l’école où a eu lieu l’attaque, avait lui aussi été menacé mercredi après-midi.

Qui est l’agresseur ?

Agé de 21 ans et originaire de la ville, l’homme est un sympathisant de l’extrême droite radicale, ont annoncé plusieurs médias. Selon eux, le tueur avait publié sur son compte YouTube des films sur Hitler et le nazisme. Sur son compte Facebook, il avait posté la semaine dernière un appel des Démocrates de Suède, parti d’extrême droite représenté au Parlement, à la tenue d’un référendum sur l’immigration. Le jeune homme, selon certains journaux, était violemment hostile à l’islam et à l’immigration, et fasciné par les films de guerre et les romans de Stephen King.

L’identité du tueur n’a pas été révélée et la police « examine » désormais le « mobile politique ». « Ils devaient perquisitionner son domicile dans la journée », selon Le Monde. La dernière attaque de ce type en Suède remonte à 1961, lorsque six jeunes avaient été blessés et un tué par balles dans un lycée professionnel de Kungälv.