This picture taken on February 23, 2018, shows the family benefits fund logo ("CAF" Caisse d Allocations Familiales) in Lille. / AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN
Le député LREM Guillaume Chiche propose une refonte globale de la politique familiale qui passerait notamment par la suppression du quotient familial. PHILIPPE HUGUEN/AFP

Voici que les députés de la république en marche du président banquier Emmanuel Macron vont s’attaquer au quotient familial. Cette manie de s’attaquer systématiquement à la famille n’est pas très étonnante de la part d’un président qui a choisi de ne pas avoir d’enfants…


Le député LaREM Guillaume Chiche présente, ce mercredi, un rapport qui préconise notamment la suppression du quotient familial.

Une piste que refuse catégoriquement le co-rapporteur LR de la mission, Gilles Lurton, soutenu par plusieurs personnalités de son groupe.

À droite, la mesure fait figure de casus belli. Dans un rapport qui doit être présenté ce mercredi, le député LaREM Guillaume Chiche propose une refonte globale de la politique familiale qui passerait notamment par la suppression du quotient familial. Une préconisation choc, à tel point que le co-rapporteur de la mission d’information, le député LR Gilles Lurton, a annoncé, ce mardi, qu’il s’en désolidarisait. « Supprimer le quotient familial, c’est une ligne rouge qu’il ne faut pas franchir », a déclaré le député d’Île-et-Villaine. « C’est la remise en cause d’un fondement de notre politique familiale qui veut qu’une famille qui a des enfants ne voit pas son niveau de vie diminuer par rapport à une famille qui n’en a pas.» Devant la presse, l’élu LR a par ailleurs glissé : « Si je retire ma signature, il n’y aura pas de rapport.»

 

La levée de boucliers traverse l’ensemble du groupe LR. Emmené par le député de Seine-et-Marne Gilles Jacob, il dénonce une mesure qui va « diminuer le pouvoir d’achat des familles ». Son vice-président, Guillaume Peltier, souligne que le gouvernement a refusé de confirmer le maintient du quotient familial lors des questions au gouvernement.

Avec Macron, vous avez aimé l’injustice sociale (hausse de la CSG…) & territoriale (fermeture de 1000 classes rurales…) ? Vous allez adorer l’injustice familiale ac la fin du quotient. Le Gouvernement vient de refuser de confirmer son maintien lors des ! @lesRepublicains

Eric Ciotti fustige pour sa part une mesure qui «en dit long sur les valeurs de la majorité LaREM. Il faut sauver le quotient familial, au coeur de la politique familiale française. Il en va de la préservation de la famille, socle de notre identité nationale». Le sénateur de Vendée Bruneau Retailleau, président du groupe LR au Sénat, estime que «la majorité veut s’attaquer à l’une des rares choses qui marchent en France».

De son côté, le député LaREM Guillaume Chiche, co-rapporteur de la mission, tente de minimiser la portée de sa proposition. «Dans les préconisations de notre rapport, il n’est pas question de suppression du quotient familial mais d’une transformation structurelle globale pour une politique familiale universelle qui garantit réellement la dignité des familles», déclare l’élu des Deux-Sèvres […]


 – Le Figaro