À partir de la minute 29 on assiste à un débat ahurissant avec plein de détails qui démontrent que les versions du Raid et des journalistes sont contradictoires pour des raisons qu’ils ne peuvent expliquer. C’est un vrai débat « complotiste » légitime qui pose la question de la communication mensongère du gouvernement et ses services. Il faut rappeler aux lecteurs que les services de renseignements utilisent depuis toujours les journalistes comme agents de relais et de propagande, ce qui semble clairement être le cas ici lorsque l’on observe le témoignage risible d’un des deux journalistes que l’on ne va pas citer et que vous devinerez seuls… Il a passé son temps à arrondir les angles de la version officielle.
De notre côté, on n’a rien à ajouter. Tout est dit : rien n’est certain, tout est flou, caché, manipulé et les contradictions trop nombreuses. On ne dit rien de plus : il est inconcevable et trop stupide de croire à la version officielle.