C’est ça la modernité, ce qu’il faut faire sur la planète entière, ainsi on mourra tous d’un cancer et il n’y aura plus personne pour gueuler ou dire que c’est stupide de polluer ainsi l’atmosphère.


Les images sont impressionnantes.

Un internaute a filmé en timelapse, lundi 2 janvier, la formation d’un nuage de pollution dans le centre de Pékin (Chine). On y voit le siège de la télévision publique, CCTV, disparaître dans un nuage de particules finesComme chaque hiver, la capitale chinoise connaît de forts pics de pollution, provoqués en partie par les centrales à charbon. Le taux de particules fines PM2,5, les plus dangereuses, était en moyenne de 369 μg/m3 ces dernières 24 heures, selon les mesures de l’ambassade américaine. Soit près de 15 fois la limite recommandée par l’Organisation mondiale de la santé.

Cet épisode de pollution, qui a commencé vendredi et devrait se terminer jeudi, a provoqué ce week-end l’annulation de 126 vols et la fermeture de voies rapides.

France TV Info / Reuters