Chiffres officiels encore une fois qui démontrent que le vaccin est de moins en moins efficace sur la contagiosité alors qu’il a été injecté pour certains il y a à peine 6 mois (très bonne excuse pour imposer un 3e shoot en septembre) ! Ils affirment par contre qu’il est très efficace pour les cas graves tout en culpabilisant les non-vaccinés en les accusant de mettre en danger la vie des vaccinés ! Une énième contradiction insupportable qui passe comme une lettre à la poste…



Le rapport a également reflété la diminution de l’activité de la vaccination

Le ministère israélien de la Santé a rapporté jeudi que l’efficacité du vaccin Pfizer dans la prévention des infections à variant delta est tombée à 39%, tandis que la vaccination était encore efficace à 91% pour prévenir les maladies graves chez les personnes complètement vaccinées.

Les derniers chiffres sont basés sur des cas enregistrés du 20 juin au 17 juillet, période au cours de laquelle le variant delta du COVID-19 s’est propagé dans tout Israël.

Le rapport a également reflété la diminution de la puissance de la vaccination, montrant une efficacité de seulement 16% contre la transmission parmi les personnes vaccinées en janvier, contre 44% de celles vaccinées en février, 67% de celles qui ont été vaccinées en mars et 75%. pour les personnes vaccinées en avril.

L’efficacité du vaccin pour prévenir les cas graves chez les personnes vaccinées en janvier reste de 86 pour cent, selon les chiffres, à peine inférieure à celle des personnes vaccinées les mois suivants.

Plus tôt jeudi, le Premier ministre Naftali Bennett a dénoncé les quelque 1 000 000 de personnes qui refusent de se faire vacciner, affirmant qu’elles mettent en danger elles-mêmes et les autres.


Affiche vidéo

Photo d’illustration : Un adolescent israélien recevant une injection de vaccin Covid-19, dans un centre de vaccination à Tel Aviv, le 6 juillet 2021. Jamal Awad/Flash90

22 juillet 2021