Une personne positive au Covid-19 perd-elle son pass sanitaire ?

12
PARTAGES
10
VUES

Voici encore une fois une contradiction phénoménale de l’absurdité du pass sanitaire. Effectivement, une personne doublement vaccinée qui est testée positive au virus garde un passe sanitaire valide ! N’est-ce pas merveilleux ! Déjà, être testé positif alors que l’on est doublement vacciné et ce qu’on peut appeler un échec retentissant. Garder le pass sanitaire valide alors que son détenteur est testé positif et donc contagieux relève de la psychiatrie.



Le fait d’être contaminé par le Covid-19 n’empêche pas de conserver un pass sanitaire valide. 

Les personnes concernées doivent toutefois respecter une période d’isolement de dix jours.

Question posée le 22/08/2021,

Vous nous demandez si le fait d’être positif au Covid-19 engendre la perte du pass sanitaire, ce QR code obtenu avec un certificat de parcours vaccinal terminé, un test PCR négatif (de moins de soixante-douze ou quarante-huit heures selon les situations) ou un certificat de rétablissement . Ce pass est maintenant nécessaire pour entrer dans les lieux de loisirs et de culture, tout comme dans les cafés, restaurants, foires, séminaires et salons professionnels, ainsi que dans les avions, trains et autocars pour les longs trajets.

Interrogé par CheckNews, le ministère de la Santé est formel : non, une personne positive au Covid-19 « ne perd pas son pass sanitaire de cycle vaccinal terminé mais doit s’isoler dix jours ».

En clair, le pass sanitaire n’est pas désactivé, suspendu ou annulé. Il n’y aura donc aucune impossibilité technique pour la personne positive de se rendre dans un lieu public avec son QR code.

CheckNews a pu scanner le pass sanitaire d’une personne doublement vaccinée et positive au Covid-19 avec l’application « TAC Verif ». Le QR code est toujours valide.

En revanche, comme pour toute personne positive (vaccinée ou pas), il est demandé l’isolement pendant 10 jours. Le site de l’assurance maladie indique ainsi qu’il est recommandé de respecter un isolement de dix jours à compter des premiers symptômes (ou à partir du test positif en l’absence de symptômes). À noter que les mesures d’isolement les plus coercitives en matière d’isolement en cas de positivité, qui étaient à l’origine prévue par l’article 9 de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire, ont été censurées par le conseil constitutionnel .

Le ministère précise par ailleurs que la personne concernée par le cas de figure évoqué « mettrea également d’un certificat de rétablissement, de J + 11 à J + 6 mois » après son test positif. Non seulement la personne ne perd pas son pass, mais elle pourra donc en obtenir un deuxième (ce qui n’a que peu d’utilité) dans la mesure où l’application autorise à posséder plusieurs pass sanitaires .

Édit du 23 août à 19 h 55 : d’abord mentionné dans l’article, la jauge de 50 personnes pour les lieux de culture et de loisirs a disparu début août.

Édit du 24 août : rajout de précisions sur l’isolement.


Photo d’illustration : Devant un restaurant bordelais, le 18 août. (Mehdi Fedouach /AFP)

Alexandre Horn
Libération

23 août 2021

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?